Top

Embauche d’une garde à domicile à la rentrée : points importants

medium (69)

Vous avez comparé les différents modes de garde et soupesé leurs avantages et inconvénients et vous vous êtes décidés pour l’embauche d’une garde à domicile pour la rentrée scolaire, en périscolaire ou en temps plein, en garde partagée ou en garde simple.

Bravo, ce mode de garde offre de nombreux avantages : il est souple, confortable pour les enfants, et apporte une vraie sérénité.

Voici une idée : pourquoi ne pas profiter du calme relatif de l’été pour rédiger le contrat de travail de la nounou à domicile ? Ainsi vous n’aurez plus qu’à le finaliser ou même simplement à le faire signer en Septembre, et gagnerez un temps précieux dans le tourbillon de la rentrée !

Quels sont les points auxquels il faut penser dans ce contrat de travail de la garde à domicile ? En voici quelques uns : les horaires et le nombre de semaines travaillées, les congés payés de la 1ère année et les jours fériés chômés des 3 premiers mois.

Les horaires de la garde à domicile, et surtout le nombre de semaines travaillées, un sujet qui mérite réflexion avant l’embauche !

Les horaires, vous y avez bien réfléchi avant de chercher une garde d’enfants : 8h30-18h30, tout est clair ! Mais avez-vous bien réfléchi au nombre de semaines travaillées par an par la garde d’enfants ?

Car en dehors des sacro-saintes 5 semaines de congés payés, beaucoup de parents donnent de nombreux autres congés ! RTT, grands parents ravis de garder leurs petits enfants, etc impliquent souvent que la garde d’enfants, au final, travaille moins de 47 semaines annuelles. Or il faut vraiment y réfléchir avant de boucler le contrat de la nounou à domicile.

Pourquoi ? Tout simplement parce que si vous ne prévoyez pas explicitement ces congés supplémentaires non rémunérés dans son contrat, la garde d’enfants sera obligatoirement payée pendant ces jours non travaillés.

De plus en garde partagée, vous devrez en discuter avec la co-famille : va-t-elle également donner des jours de congés à la nounou à domicile pendant que votre enfant sera absent ? Ou bien le garde d’enfant va t’elle travailler exclusivement pour eux ces jours-là ? Et dans ce dernier cas, sont-ils d’accord pour payer ces journées à 100 % ?

Si votre nounou travaille moins de 47 semaines par an, vous pouvez, avec son accord, annualiser son salaire afin d’optimiser le coût de la garde 🙂

Pas envie de passer des heures à faire des calculs ?

Grâce au Simulateur de salaire et de coût de la garde de nos formules Embauche, calculez en 3 clics le salaire annualisé de la garde à domicile.

La rémunération, ce n’est pas que le salaire : un coût à calculer et à optimiser

Vous n’y avez peut être pas pensé, mais la nounou le sait sans doute : sa rémunération est généralement composée de son salaire net, mais aussi d’autres éléments qui augmentent celui-ci de 10 à 20% comme les frais de transport, les frais kilométriques, les frais de repas, l’indemnité de conduite automobile, etc.

Ces à-côtés sont évidemment très importants pour votre nounou. Il faut les calculer précisément, et évoquer avant l’embauche leur montant, bien sûr, mais aussi et surtout le fait que ces sommes varient tous les mois, et ne sont pas versées à certaines périodes de l’année, notamment pendant les congés. Car un différend émerge parfois lorsque la garde d’enfants voit son salaire diminuer de plusieurs dizaines d’euros pendant ses vacances, au moment où au contraire elle a besoin d’argent…

Le coût de la garde pour vous peut de plus être optimisé ! Vous avez convenu avec la nounou à domicile de lui verser 9 € nets par heure ? Pour un même salaire net versé chaque mois à la garde d’enfants, le coût peut varier pour vous parfois de 10% à 20%. Il vous faut donc réfléchir à chaque élément de ce coût et voir ce que vous pouvez optimiser.

Vous avez mal à la tête rien de que de penser à tous ces calculs, et ces optimisations à trouver ?

Nous avons détaillé toutes les astuces pour réduire le coût de la garde (que vous pourrez simuler en 2 clics grâce à notre Simulateur de salaire et de coût de la garde) dans notre formule Embauche

Les congés payés de la 1ere année, un cas particulier

Les congés payés des nounous à domicile sont acquis au 1er Juin de chaque année. Du 1er Juin précédent au 31 mai de l’année, ils sont « en cours d’acquisition ».

Donc si vous souhaitez imposer des congés payés à la nounou dès Noël, il faut impérativement prévoir dans son contrat de travail (et obtenir dès l’embauche de la garde à domicile son accord sur ce point) la possibilité qu’elle prenne des congés payés par anticipation. Ou bien prévoir pour cette 1ere année une semaine ou deux de congés supplémentaires pour la nounou à domicile, rémunérés ou non.

La question se posera également pour l’été suivant l’embauche : la nounou à domicile n’aura acquis au 1er Juin que 4 semaines de congés payés si vous l’avez embauchée en Septembre. Si vous souhaitez imposer 5 semaines dans l’année (puisque vous même les prenez), il vous faut prévoir là encore des congés payés par anticipation ou des congés supplémentaires.

Enfin la question se posera de façon encore plus pressante si vous embauchez la nounou de la co-famille en garde partagée : elle aura déjà acquis 5 semaines de congés payés avec eux mais pas avec vous. Là encore, deux solutions : congés payés par anticipation ou … congés supplémentaires pour la garde à domicile.

Les jours fériés des 3 premiers mois, un point à prendre en compte

Les jours fériés chômés des trois premiers mois après l’embauche de la garde à domicile sont théoriquement non rémunérés (1er Novembre et 11 Novembre notamment).

Il faut donc si possible indiquer ce point au contrat de travail pour le formaliser et surtout le signaler à la garde d’enfant à domicile, et lui dire que ces jours seront déduits du salaire du mois de Novembre. Vous pouvez également avec son accord prévoir deux jours de congés supplémentaires au contrat, et annualiser le salaire afin qu’elle n’ait pas un salaire moins important en Novembre (toutefois cela vous obligera si vous ne pouvez pas donner 2 jours de congés supplémentaires l’année suivante à faire un avenant au contrat, ce qui n’est pas toujours simple)

Ou vous pouvez choisir de rémunérer ces jours fériés chômés, mais là encore cela devra figurer au contrat de travail.

Allez, retroussez-vous les manches et rédigez ce contrat de travail. Il est mieux de faire cela calmement, en réfléchissant bien à tous les points, qu’en urgence la veille de l’embauche d’une garde à domicile 😉

Vous voulez démarrer cette garde du bon pied : coût de la garde optimisé, salaire de la nounou bien calculé, contrat bien pensé…?

Notre offre Embauche est exactement ce qu’il vous faut : un simulateur d’annualisation, de salaire et de coût de la garde, un contrat de travail pratique et clair validé par des avocats, … et bien d’autres outils pratiques !

Cliquez là pour la découvrir

POUR NE RIEN RATER, RECEVEZ NOS ARTICLES ET CONSEILS PAR MAIL 🙂